Accéder au contenu principal

Une double inhumation atypique retrouvé en Basse Californie


Imaginez que vous ayiez vécu entre 1100 et l’arrivée des Espagnols 500 ans plus tard, que votre espérance de vie n’ait pas excédé 25 à 30 ans, que votre famille vous enterre à une cinquantaine de centimètres de profondeur sur une plage de coquillages de Basse Californie Sud sous votre compagne/ sur votre compagnon, vous dépose sur le ventre, les jambes pliées vers l’arrière, les talons touchant les hanches. Imaginez que vous ayez été enveloppé/e dans des peaux d’animaux dont il ne reste que la position pour en déduire l’existence. Il s’agit de votre premier enterrement.


Imaginez, alors que la putréfaction naturelle commence son oeuvre, que votre communauté vous exhume et vous démembre à l’aide de couteaux de silex et coutelas, puis vous ré-enterre, plaçant verticalement votre tête vers la mer, si vous êtes madame, vers la terre ferme si vous êtes monsieur. C'est votre deuxième enterrement.


Double inhumation à El Conchitalito, BCS.
Crédit photo: Alfonso Rosales/INAH.


Pour les anthropologues, on parle de doubles funérailles. si les inhumations multiples et simultanées sont enregistrées au Kazakhstan il y a deux mille trois ans (Clisson, Keyser, Francfort, Crubezy, Samashev & Ludes, 2002) ou chez les juifs (Krauss, 1934), qu’en est-il de l’inhumation-exhumation-réinhumation ? Le site El Conchalito, situé à quelques encablures de Los Cabos, en Basse Californie, est justement connu de la communauté archéologique pour ce type de rituel funéraire (Rosales et Fujita, 2000; Fujita, 2003; Rosales López, 2004). 61 autres enterrements ont été enregistrés sur cette plage. Ils ont en commun la rupture de la colonne vertébrale au niveau des lombaires et une seconde inhumation sur un fond pavé de coquillages, de cendres et de sable. Parfois certaines objets somptuaires, fabriqués à partir d’os et de perles accompagnaient le défunt. Les défunts appartenaient à des groupes de chasseurs-pêcheurs-cueilleurs qui vivaient dans des abris rocheux où ils ont apparemment peint leur environnement (Fujita, 2000).

Pour le thanatologue, l’anthropologue physique ou l’archéologue, il reste difficile de comprendre le symbolisme opérant derrière ces doubles funérailles. Tout résiderait dans la conception de la mort que ces groupes avaient. Le fait que l’enterrement ait lieu en deux temps semble montrer que le sujet n’était pas encore considéré comme complètement  décédé et qu’il était dans une situation intermédiaire. Il est notamment intéressant d’observer que les défunts aient besoin des vivants pour obtenir leur statut définitif, comme s’ils étaient encore vivants, en quelque sorte.

Les pratiques funéraires dans l'ancien Mexique sont d'une variété et d'une complexité que nous peinons à imaginer et à comprendre. L'exemple des anciens californiens peut nous laisser bien perplexe.

Pour vous faire une meilleure idée, n'hésitez pas à consulter directement le bulletin publié sur le site de l'INAH et le diaporama qui l'accompagne.

Bibliographie
Clisson, I., Keyser, C., Francfort, H. P., Crubezy, E., Samashev, Z., & ; Ludes, B. (2002). Genetic analysis of human remains from a double inhumation in a frozen kurgan in Kazakhstan (Berel site, Early 3rd Century BC). International journal of legal medicine, 116(5), 304-308.

Fujita, H. (2003): Enterramientos en concheros y cuevas de Baja California Sur, Arqueología Mexicana, XI(62), 40-43.

Krauss, S.. (1934). La double inhumation chez les juifs. Librairie Durlacher.

Rosales López, A., & Fujita, H. (2000): La antigua California prehispánica: La vida costera en El Conchalito, Mexico: Instituto Nacional de Antropología e Historia.

Rosales López, A. (2004). Costumbres funerarias en el Conchalito, La Paz, Baja California Sur. Anales de Antropología, 38, 139-178.

Rosales López, A., Eldon Molto, J. & Sánchez García, L. (). The Dead at El Conchalito: Ancient Burial Practices on La Paz Bay, Baja California Sur, Mexico. Pacific Coast Archaeological Society Quarterly, (39), 2 & 3, 67-80. [Archivo pdf] recuperado de pcas.org/assets/documents/TheDeadatEla.pdf.


Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…