Accéder au contenu principal

Une double inhumation atypique retrouvé en Basse Californie


Imaginez que vous ayiez vécu entre 1100 et l’arrivée des Espagnols 500 ans plus tard, que votre espérance de vie n’ait pas excédé 25 à 30 ans, que votre famille vous enterre à une cinquantaine de centimètres de profondeur sur une plage de coquillages de Basse Californie Sud sous votre compagne/ sur votre compagnon, vous dépose sur le ventre, les jambes pliées vers l’arrière, les talons touchant les hanches. Imaginez que vous ayez été enveloppé/e dans des peaux d’animaux dont il ne reste que la position pour en déduire l’existence. Il s’agit de votre premier enterrement.


Imaginez, alors que la putréfaction naturelle commence son oeuvre, que votre communauté vous exhume et vous démembre à l’aide de couteaux de silex et coutelas, puis vous ré-enterre, plaçant verticalement votre tête vers la mer, si vous êtes madame, vers la terre ferme si vous êtes monsieur. C'est votre deuxième enterrement.


Double inhumation à El Conchitalito, BCS.
Crédit photo: Alfonso Rosales/INAH.


Pour les anthropologues, on parle de doubles funérailles. si les inhumations multiples et simultanées sont enregistrées au Kazakhstan il y a deux mille trois ans (Clisson, Keyser, Francfort, Crubezy, Samashev & Ludes, 2002) ou chez les juifs (Krauss, 1934), qu’en est-il de l’inhumation-exhumation-réinhumation ? Le site El Conchalito, situé à quelques encablures de Los Cabos, en Basse Californie, est justement connu de la communauté archéologique pour ce type de rituel funéraire (Rosales et Fujita, 2000; Fujita, 2003; Rosales López, 2004). 61 autres enterrements ont été enregistrés sur cette plage. Ils ont en commun la rupture de la colonne vertébrale au niveau des lombaires et une seconde inhumation sur un fond pavé de coquillages, de cendres et de sable. Parfois certaines objets somptuaires, fabriqués à partir d’os et de perles accompagnaient le défunt. Les défunts appartenaient à des groupes de chasseurs-pêcheurs-cueilleurs qui vivaient dans des abris rocheux où ils ont apparemment peint leur environnement (Fujita, 2000).

Pour le thanatologue, l’anthropologue physique ou l’archéologue, il reste difficile de comprendre le symbolisme opérant derrière ces doubles funérailles. Tout résiderait dans la conception de la mort que ces groupes avaient. Le fait que l’enterrement ait lieu en deux temps semble montrer que le sujet n’était pas encore considéré comme complètement  décédé et qu’il était dans une situation intermédiaire. Il est notamment intéressant d’observer que les défunts aient besoin des vivants pour obtenir leur statut définitif, comme s’ils étaient encore vivants, en quelque sorte.

Les pratiques funéraires dans l'ancien Mexique sont d'une variété et d'une complexité que nous peinons à imaginer et à comprendre. L'exemple des anciens californiens peut nous laisser bien perplexe.

Pour vous faire une meilleure idée, n'hésitez pas à consulter directement le bulletin publié sur le site de l'INAH et le diaporama qui l'accompagne.

Bibliographie
Clisson, I., Keyser, C., Francfort, H. P., Crubezy, E., Samashev, Z., & ; Ludes, B. (2002). Genetic analysis of human remains from a double inhumation in a frozen kurgan in Kazakhstan (Berel site, Early 3rd Century BC). International journal of legal medicine, 116(5), 304-308.

Fujita, H. (2003): Enterramientos en concheros y cuevas de Baja California Sur, Arqueología Mexicana, XI(62), 40-43.

Krauss, S.. (1934). La double inhumation chez les juifs. Librairie Durlacher.

Rosales López, A., & Fujita, H. (2000): La antigua California prehispánica: La vida costera en El Conchalito, Mexico: Instituto Nacional de Antropología e Historia.

Rosales López, A. (2004). Costumbres funerarias en el Conchalito, La Paz, Baja California Sur. Anales de Antropología, 38, 139-178.

Rosales López, A., Eldon Molto, J. & Sánchez García, L. (). The Dead at El Conchalito: Ancient Burial Practices on La Paz Bay, Baja California Sur, Mexico. Pacific Coast Archaeological Society Quarterly, (39), 2 & 3, 67-80. [Archivo pdf] recuperado de pcas.org/assets/documents/TheDeadatEla.pdf.


Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Fouilles de sauvetage à Zacatenco, Mexico

Sur son site internet, l'INAH fait état de fouilles de sauvetage au nord de Mexico, préalables à la construction de l'aqueduc Guadalupe, à quelques encâblures de la Basilique de Guadalupe.  Après six mois de travaux dirigés à Zacatenco par la jeune Estibaliz Aguayo Ortíz, les résultats sont tout simplement surprenants. 
On dispose de peu de contextes fouillés systématiquement dans la vallée de México et datés du Préclassique. Vaillant (1930) avait fouillé à Zacatenco dès 1928 et publié ses résultats deux ans plus tard. Une des références en la matière a été le travail effectué ensuite par Piña Chan (1958) à Tlatilco.  Puis il a fallu attendre des fouilles de Sanders et Parsons à la fin des années 1960 pour en savoir un peu plus sur Zacatenco.

Les découvertes de la Direction d'Archéologie de Sauvetage de l'INAH sont de deux types. Tout d'abord les restes de 145 individus ont jusqu'à présent retrouvés. Certains enterrements comptaient jusqu'à trois individus da…