Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2012

Cours Les Mayas: une redécouverte

Cette note s'adresse à nos lecteurs mexicains. Votre serviteur donnera prochainement un cours au Museo de Historia Mexicana de Monterrey: il aura pour thème les Mayas et prendra en compte les découvertes effectuées depuis une vingtaine d'années et qui ont amélioré notre compréhension de cette civilisation complexe et passionnante. 
Desde un par de décadas, nuestros conocimientos de los grupos mayas prehispánicos han aumentado. Las nuevas excavaciones, los estudios forenses, el desciframiento cada vez más completo de su escritura han cambiado la imagen romántica que teníamos de ellos. A través de este curso, el participante podrá descubrir o re-descubrir uno pueblo de una gran y apasionante complejidad.


Xcambo, Yucatan El curso cuenta con 5 sesiones, cada jueves de las 19 a las 21 horas a partir del 23 de mayo hasta el 21 de junio. Sera impartido por el Mtro Bertrand Lobjois, maestro en la Universidad de Monterrey. Contara también con la participación del maestro Nahum Solis …

Raíces 51 - VI Coloquio de Humanidades de la UANL avec Moisés Saldaña

Dans cet épisode hebdomadaore de Raíces, nous sommes revenus sur la tenue d'un des rares événements d'études humanistiques organisés au Nuevo León. L'Universidad Autonóma de Nuevo León est le siège de cet évémenent proposant gratuitement au public des dizaines de tables rondes, de panels, de conférences magistrales sur les langues, l'histoire, la philosophie, les arts, l'education, la littérature etc. L'événement se déroulera du 2 au 4 mai prochain sur le campus principal de l'UANL, à San Nicolas de los Garza.
Pour en savoir plus sur cette sixième édition du Colloque d'Humanités, nous avons reçu Moisés Saldaña, enseignant-chercheur en histoire à l'UANL et co-organisateur pour la section d'études historiques. C'est l'occasion de vous annoncer que je participerai à cette événement en proposant une courte présentation sur les serpents à plumes enroulés.
Ce programme a été enregistré dans les studios de Radio UdeM le 26/04/2012, avec Sergio…

Exposition sur la tradition Tombes à puits à Guadalajara, Jalisco

Le Musée d'arquéologie de l'Occident situé à Guadalajara, Jalisco, propose depuis quelques jours une exposition de 200 objets en céramique et en obsidienne appartenant à la tradition dite Tumbas de tiro (Tombes à puits en espagnol).
Datée du Préclassique récent (300 avant Jésus Chris) au Classique ancien (200 de notre ère), cette tradition s'est développée sur un territoire à la croisée des états actuels du Jalisco, du Michoacan, du Nayarit, du Colima et du Zacatecas. Intitulée Inspiración en barro, arte y cultura de la muerte. Colección Collignon, cette exposition est en effet constituée de pièces ayant appartenu au collectionneur Mario Collignon : elle contient au total 5000 objets dont 90% sont originaires de l'Occident. La collection fut donnée en 1995 à l'INAH par la famille de Collignon.
60% des pièces exposées sont entre autres le résultat de travaux effectués par les étudiants de l'Ecole de Conservation et Restauration de l'Occident. Cette institut…

Objectifs d'une nouvelle campagne de fouilles à Teotihuacan

Voilà deux saisons que le dégagement du long tunnel de 120 m qui passe sous la Citadelle de Teotihuacan attise l'imagination des archéologues et des chercheurs intéressés par cette cité qui était déjà mythique pour les Mexicas.

L'équipe de Sergio Gómez et Julie Gazzola ont repris truelles, pelles et pinceaux il y a trois semaines afin de scruter le remblais qui les sépare d'une éventuelle tombe à plusieurs chambres. L'année dernière, après avoir dégagé 600 tonnes et avancé de 33 mètres, l'objectif est d'avancer de 40 mètres supplémentaires afin d'engager un nouveau robot jusqu'à l'extrémité du tunnel. Près de 60000 fragments de céramique, de jade, de pointes de flèches et de petits objets ont ainsi extraits du sous-sol teotihuacain. Cette année, l'objectif est très ambitieux puisqu'il s'agit d'arriver aux chambres situées au fond du tunnel. Néanmoins les conditions de travail sont dangereux et l'avancée se fera lentement pour év…

Des vestiges de style olmèque retrouvés à Chilpacingo

Les tremblements de terre ont parfois du bon. C'est grâce au grand séisme de 1985 qu'on a pu retrouver le monolithe de Tlaltecuhtli en 2006. Mais les archéologues du Centro INAH de Guerrero ont fait mieux. A Chilpancingo, ils ont retrouvé des vestiges de style olmèque vieux de 2800 ans sous un bâtiment qui avait été durement été touché lors d'un séisme en 1902.

Dans un article publié le site A tiempo Guerrero, on apprend quelques détails des fouilles placées sous la direction de Miguel Pérez Negrete. Les récentes secousses telluriques qui ont secoué les états de Guerrero, Michoacan, Oaxaca, Puebla, Tlaxcala, Morelos, l'Etat de Mexico et le District Fédéral, ont notamment endommagé la structure du Palais des Pouvoirs (Palacio de Poderes) à Chilpancingo. Dans le but de renforcer la structure de ce bâtiment ancien, des analyses stratigraphiques ont révélé la présence d'un groupe durant le Préclassique moyen à cet endroit.

Des tessons de céramiques ont ainsi été déco…

Une exposition sur les insectes à l'ENAH

L'Escuela Nacional de Antropologia e Historia propose depuis quelques jours une exposition sur l'importance des insectes dans les cultures indiennes du Mexique, anciennes et contemporaines. Dans les locaux où sont formés des générations d'anthropologues, d'archéologues, d'historiens et d'ethnohistoriens mexicains et étrangers, on peut voir gratuitement 228 objets en fibre végétal, en bois, en métal, en tissu ou en céramique.

Il est intéressant comment ces créatures ont longtemps fourni et continuent de fournir parfois  une source de protéines nécessaires pour l'organisme. Les peuples indiens du Mexique n'ont pas qu'un rapport alimentaire avec les insectes. Ils sont également très présents dans leurs vêtements, leurs ornements, leurs chants; leurs artisanats et leur médecine. Les anciens Mayas étaient habiles dans la collecte de miel. Les Zapotèques utilisaient la cochenille pour obtenir le rouge nécessaire à la coloration de leurs sculptures et cér…

Cours La muerte en el mundo náhuatl prehispánico

Voici un copié-collé d'un cours qui débutera la semaine prochaine à l'Instituto de Investivaciones Historícas de l'UNAM. Il sera présenté par le Dr Patrick Johansson, enseignant-chercheur de cette institution, et aura pour titre La mort dans le monde nahuatl préhispanique. Les cours auront lieu tous les vendredis du 4 mai au 22 juin, de 10 à 13 heures. Pour plus de renseignements, consultez la page de l'Instituto de Investigaciones Históricas de l'UNAM. 4 de mayo
Sesión 1. Consideraciones epistemológicas y heurísticas

• -La recopilación de la información por los españoles en el siglo XVI.
• -Un encuentro de dos mundos cognitivos y de dos maneras de ver la muerte.
• -La interpolación de los textos
• -La muerte en las distintas fuentes

Después de una introducción general al curso, la primera sesión considerará, en términos epistemológicos y heurísticos, el problema que plantea el estudio de la muerte indígena desde un punto de vista cognitivo “occ…

Nouvelle chronologie pour Comala, Colima

Des études de terrain ont permis d'établir que l'occupation du site de Comala serait mille ans plus ancienne que proposé. Dans un bulletin publié sur le site de l'INAH, on apprend que ce site archéologique de la vallée de Colima appartiendrait à la tradition Teuchitlan, soit 200 ans après Jésus Christ. La tradition Teuchitlan est apparu au nord-ouest de l'état voisin du Jalisco, autour du volcan éponyme.

María de los Ángeles Olay, archéologue en charge des fouilles, a notamment expliqué que cette nouvelle datation repose sur l'étude de trois grandes places circulaires qui avait été détectées dans les années par des fouilles de surface. La plus grande d'entre elles a un diamètre de deux cents mètres, la seconde d'un diamètre de cents mètres et la troisième d'un diamètre de quatre-vingts mètres. La première place disposait d'une banquette sur son pourtour. Selon l'archéologue mexicaine, les communauté agricoles des alentours s'y seraient retr…

Raíces 50 - La colección Stavenhagen avec Mercedes de la Garza

Voici le cinquantième épisode de Raíces. Pour ce programme, nous avons eu l'immense privilège de pouvoir parler avec la Dr Mercedes de la Garza Camino, chercheuse émérite de l'Instituto de Filosofía y Letras et commissaire de l'exposition de la Collection Stavenhagen au Centro Cultural Universitario de l'Universidad Nacional Autonóma de México. Elle a également fait partie des fondateurs du Centro de Estudios Mayas de l'Instituto de Investigaciones Filológicas et a coordonné les programmes de maîtrise et de doctorat de cette institution.

Le CCU Tlatelolco abrite une collection comptant plus de 2800 pièces dont six cents sont actuellement visibles. Il nous a semblé intéressant d'interroger Mercedes de la Garza sur la conception et le contenu exact de cette exposition.

Nous avons ensuite pu aborder rapidement la publication récente de son dernier ouvrage Sueño y éxtasis. Visión chamánica entre los nahuas y los mayas au Fondo de Cultura Económica et à l'UNAM.

Arqueología Mexicana Hors-série 43

Dans le dernier hors-série de la revue de divulgation de l'INAH, on nous propose une petite visite de Xochimilco, dont les fondateurs furent l'un des 7 groupes issus d'Aztlan, selon les mythes mexicas. Divisé cinq parties, ce numéro repose sur le caractère lacustre devenu unique dans la vallée de Mexico, notamment après l'assèchement volontaire successif des différents plans d'eau de cette région. Les quatre premières font référence à l'histoire de Xochimilco de l'époque préhispanique à nos jours. La dernière est une liste des très nombreuses fêtes s'y déroulant tout au long de l'année. L'ensemble est abondamment illustré de dessins, plans et photos. Une annexe contient un petit guide touristique pour préparer une balade.

Carte représentant la vallée de Mexico vers 1519. Disponible le 19/04/2012 sur : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Basin_of_Mexico_1519_map-es.svg/449px-Basin_of_Mexico_1519_map-es.svg.png .
Il convient de r…

Les collections du Museo de Historia Mexicana disponibles en ligne

Le Museo de Historia Mexicana de Monterrey, dans un souci d'exposer et de mettre ses collections permanentes au public, a procédé à une refonte complète de son site. Depuis quelques jours, on peut en effet y consulter une base de données iconographiques sur une partie des collections.

Pour l'heure, les contenus sont assez complets et reprend les quatre espaces visibles dans le musée : Mexique préhispanique, vice-royal, indépendant, moderne et Numismatique. Chaque pièce est illustrée d'une photo sur laquelle on peut faire un agrandissement et comporte différentes données muséographiques et explicatives. En ce qui concerne la section de pièces préhispaniques, on dispose d'un tour d'horizon spatio-temporel complet. En dépit de crédits et d'une collection limités, le MHM ne s'en sort pas trop mal et s'offre une jolie exposition permanente sur la Toile.

Tout est loin d'être encore parfait cependant. Il serait d'abord judicieux que les erreurs d'…

Raíces 49 - Izamal avec Miguel Covarrubias

Dans ce quarante-neuvième épisode de Raíces, nous avons reçu l'archéologue yucatèque Miguel Covarrubias Reyna. Collaborateur de l'INAH, il participe depuis de nombreuses années au Proyecto Izamal et co-dirige le Proyecto Dzilam González. Il a rédigé récemment un article en collaboration avec Rafael Burgos Villanueva et Yoly Palomo Carrillo, publié dans la revue de divulgation Arqueología Mexicana 114. L'article aurait d'ailleurs mérité meilleur sort: il a été copieusement coupé pour pouvoir être publié.

Miguel nous a donc parlé de l'importance d'Izamal au Préclassique, au Protoclassique et au Classique ancien. Il est revenu sur l'architecture mégalithique de cette ville et de ses cités satellites qui sont dispersés sur un territoire de quelques 53 kilomètres carrés ! Sa structure principale est la troisième en terme de volume pour toute la Mésoamérique ! Malheureusement le site d'Izamal n'est pas aussi connu que Teotihuacan ou Cholula. Le site a ét…

Raíces 48 - L'écriture historique coloniale avec Alejandro Tapia

Voici le programme qui aurait dû être diffusé le 7 avril dernier sur Radio UdeM. Malheureusement ce ne fut pas le cas, pour des raisons techniques indépendantes de notre volonté. Nous recevions le Dr. Alejandro Tapia Vargas, professeur de psychologie à l'Universidad de Monterrey et historien. Il est l'auteur de l'ouvrage La escritura: símbolos de conversión en las crónicas novohispanas que nous avions résumé et commenté la semaine dernière dans cette note. Le programme fut enregistré le 28 mars dernier dans les studios de Radio UdeM. Notre ingénieur de son fut Sergio Becerra. Vous pouvez écouter et télécharger cette émission en format .mp3 sur Soundcloud et Divshare.



Nous attendons impatiemment vos commentaires !

Le MNA et Google Art Project : quels intérêts sont en jeu ?

Fier de sa googlisation, l'INAH a décidé d'intégrer le Google Art Project en proposant différentes pièces du Museo Nacional de Antropología. Comme vous avez pu probablement le lire sur d'autres sites, le projet de Google suscite à la fois un concert de louanges et de critiques tout aussi bien argumentées. Cinquante-cinq musées ont récemment rejoint cette exposition virtuelle L'INAH est depuis plusieurs années contractuellement à Google et lui délègue pratiquement une bonne partie de sa diffusion sur internet à travers différents projets comme le concours "Pon México en el mapa" ou une carte spéciale sur Google Maps.

On compte pas moins de 148 pièces dont la Pierre du Soleil mexica, la scuplture de Xochipilli, le masque de Pakal et l'ocelocuauhxicalli. Elles seront prochainement complétées dans la mesure où l'INAH avait rapporté il y a quelques mois un long processus de numérisation de ces collections pour les rendre disponibles au plus grand nombre pos…

Une technique de fouilles non invasive utilisée à El Pañhu

Il y a quelques semaines, nous recevions le Dr Fernando López Aguilar, responsable du Proyecto El Pañhu. Ce site otomi fait l'objet de fouilles régulières depuis quelques années : elles précèdent une ouverture dans le courant de cette année.
Sur le site de l'INAH, on apprend qu'une équipe de géophysiciens de l'Universidad Nacional Autonóma de México apporte un soutien technique à l'équipe d'archéologues travaillant sur le site. Pour l'occasion, ils ont inventé le terme d'archéogéophysique. Derrière ce néologisme se cache l'utilisation d'appareils dans un contexte archéologique permettant de fouiller les vestiges d'un bâtiment sans avoir à percer de puits de sondage où à creuser de manière extensive et systématique. Bien qu'utilisée dans des contextes archéologiques plus récents comme la cathédrale de Morelia, la tomographie de résistivité électrique est encore balbutiante au Mexique. La méthode rho a été créée par les frères Schlumbe…

Des vidéos du centre du Mexique en 1939

Le Penn Museum a longtemps financé des recherches et des missions anthropologiques au Mexique. Pour aussi surprenant, la prestigieuse institution américaine a mis en ligne une série de vidéos à grande valeur historique et anthropologique sur sa chaîne Youtube.

Datées de 1939, elles sont toutes en couleurs, tournée probablement en Kodachrome, comme de nombreuses vidéos tournées avant et pendant la seconde guerre mondiale. Bien que muettes, elles nous permettent de nous faire une idée de la vie quotidienne mais aussi de l'état de différents sites archéologiques avant des fouilles systématiques.

Nous préférons passer volontairement sur le premier segment de huit minutes qui présente une corrida.

Dans le deuxième segment, on pourra apprécier México et Patzcuaro et le lac de Texcoco.


Dans le troisième segment, direction Oaxaca avec les sites de Monte Alban (en cours de fouilles) et Mitla.


La quatrième de ces prises de vue sont en grande partie de Oaxaca avec plusieurs éléments de Mitl…

La escritura: símbolos de conversión en las crónicas novohispanas

Alejandro Tapia Vargas est psychologue, enseignant et chercheur à l'Universidad de Monterrey. Il a également une maîtrise en histoire, présentée à l'Escuela Nacional de Antropologia e Historia. Le résultat de cette double casquette s'appelle La escritura: símbolos de conversión en las crónicas novohispanas, un ouvage où se mêle ethnohistoire, historiographie et sémiotique.

On est souvent habitué à lire et à critiquer l'écriture et la compréhension biaisé qu'avaient les chroniqueurs espagnols à leur arrivée en Nouvelle-Espagne. Ce n'est pas pour rien que Miguel León-Portilla publia il y a cinquante ans son best-sellerVisión de los vencidos. Relaciones indígenas de la Conquista. Du côté français le docteur Georges Baudot, grande figure américaniste toulousaine, et Tzvetan Todorov avaient proposé ensuite une réflexion semblable dans Récits aztèques de la conquête, ouvrage publié au Seuil en 1983.

Tapia Vargas nous propose une démarche herméneutique complémentaire …

Une exposition sur le jade au MNA de Mexico

Depuis deux petites semaines est proposée au public une exposition au Museo Nacional de Antropología, à Mexico. Il s'agit d'une exposition binationale, impliquant le Mexique et la République Populaire de Chine. Intitulée Piedras del Cielo. Civilizaciones del jade, elle comprend 220 objets rappelant l'importance de cette pierre dans les civilisations chinoises et mésoaméricaines.

Cinq sections la composent: les deux premières évoquent ses caractéristiques physiques et les techniques de taille. Vient ensuite un segment expliquant ses utilisations et ses symbolismes. Enfin l'accent est porté sur une caractéristique commune du jade, communément utilisé pour accompagner les défunts.

Les pièces exposées appartiennent à différents musées mexicains (MNA, Templo Mayor, musées régionaux du Chiapas, du Yucatan, du Campeche, etc:) et au Musée du Palais (situé à la Cité Interdite de Pékin). Des objets attribués aux souverains Griife de Jaguar de Calakmul et à Moctezuma seront les …

Différents enterrements retrouvés à Cholula, Puebla

Une campagne de fouilles de sauvetage a débuté le mois dernier dans des quartiers périphériques de la Grande Pyramide de Cholula, à San Andrés Cholula. Une équipe de chercheurs menée par Carlos Cedillo travaille à partir de différents puits de sondage afin de sauver ce qui peut l’être avant d’importants travaux de voirie, notamment la rue 5 de Mayo, à quelques centaines de mètres de la grande pyramide de Cholula.

Après avoir foré une vingtaine de puits, les archéologues de l’INAH ont ainsi pu mettre au jour plusieurs enterrements dont certains sont datés du Postclassique (entre 1100 et 1521 de notre ère). Dans un premier, ils ont retrouvé deux enterrements individuels séparés.

Mais c’est l’annonce d’un enterrement multiple (13 individus de différents âges) qui attire le chercheur. L’hypothèse des chercheurs propose un lien familial entre tous ces restes. Seuls des tests d’ADN permettront d’asseoir cette idée. Par le même procédé on pourra déterminer si les individus en question appar…

Un carnet sur la plume chez les Mexicas

Voici une initiative très intéressante proposée par un petit groupe d'étudiantes en archéologie de l'Université Paris I. Si cette initiative se distingue par le fait qu'elle est destinée à un public francophone, elle se démarque également par le sujet qu'elle entend expliquer et mettre en valeur.

Sur le carnet Quetzalapanecayotl, Armelle, Paola et Thomasine mettent à profit les nouvelles technologies pour valider leur travail dirigé de Licence 2 en histoire de l'art et archéologie. Pour cela elles utilisent principalement des ressources actuellement disponibles en ligne pour que le lecteur puisse facilement les retrouver et les consulter. C'est d'ailleurs un autre aspect remarquable de leur carnet : les trois auteurs proposent une lecture pluridisciplinaire (ornithologie, ethnohistoire, archéologie, zooarchéologie, etc.).

Leur choix d'étudier l'importance de la plume dans la société mexica du Postclassique est loin d'être anodin. Les plumes éta…

Raíces 47 - Revue Textos Arkeopáticos avec Juan Tonchez

Ce samedi, nous avons reçu Juan Tonchez, un des trois fondateurs de la revue en ligne Textos arKeopáticos. Accompagné d'Azucena Cervantés, archéologue indépendante et collaboratrice régulière de projets à Teotihuacan, et de Juan José Reynol, Juan est architecte de formation. Il s'est ensuite intéressé à l'archéologie et travaille actuellement sur des fouilles dans l'état de Jalisco.

La revue Textos arKeopáticos proposera dans les prochains jours sa deuxième édition disponible sur le blog Arkeopatias. Nous sommes revenus sur la genèse de la revue, ses contenus, ses objectifs.

Nous vous proposons d'écouter et de partager librement ce programme sur le portail Archive en format mp3 et ogg.


Références
Sitio oficial: https://arkeopatias.wordpress.com/
Página Facebook: https://www.facebook.com/Arkeopatias
Cuenta Twitter:
Cuenta Google+: https://plus.google.com/118338864761457156469/posts
Canal Youtube: https://www.youtube.com/user/ArKeopatiasTV/videos.

Voici une série de …