Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2012

La Reine rouge retourne chez elle

Le billet du jour n'a rien à voir avec une amante de pirate ou de pilote prussien durant la Première Guerre mondiale. Palenque est un site qui cache encore beaucoup de mystères à creuser, à analyser et à étudier. En 1994, une archéologue mexicaine, Fanny López Jímenez, pénètre dans une tombe située sous le Temple XIII. Les parois sont couverte d'un pigment rouge tenace et toxique: le cinabre. La nouvelle court rapidement à travers le monde et le président Salinas de Gortarí se rend sur place pour briller en public et accessoirement en savoir plus sur la découverte. D'ailleurs les ossements des trois individus en sont également couverts. Dès lors s'engage une longue et minutieuse étude pour déterminer l'identité de l'occupante principale des lieux dont les os sont couverts d'une couche de cinabre épaisse de 3 mm. Les premiers examens de médecine légale entrepris par l'anthropologue Arturo Romano Pacheco ont lieu sur place. Il s'agit des restes deux …

Conférence Los portadores del humo

Dans le cadre de l'exposition temporaire présentée actuellement au Museo del Templo Mayor, une série de conférences revient en détail sur l'Offrande 109, son contenu, son analyse, son symbolisme. Le 12 mai dernier, c'était au tour de Leonardo López Luján d'introduire la conférence intitulée Los portados del fuego: descubirmiento y análisis de una ofrenda de sahumadores del Templo Mayor.
Le Museo del Templo Mayor a eu l'excellente idée de mettre en ligne cette conférence en espagnol. Seul hic, elle a été divisée en cinq vidéos que nous intégrons dans ce billet.
Dans la première partie, Leonardo López Luján effectue une rapide mise en contexte de Tenochtitlan et des fouilles entreprises à partir de la découverte du monolithe de Coyolxauhqui en 1978 jusqu'à l'offrande découverte en 2009.

Dans la seconde partie, Miguel García González revient sur les opérations effectuées .



Dans la troisième partie, Amaranta Argüelles, invitée de Raíces il y a quelques semaine…

Tout Teotihuacan visible en ligne (ou presque)

L'INAH continue sa politique de virtualisation du patrimoine mexicain afin d'en faciliter son accès au plus grand nombre. Après avoir proposé une visite virtuelle du site de Teotihuacan il y a quelques années, c'est au tour de ses deux musées d'être accessibles en ligne pour tout un chacun. D'un côté on pourra se promener dans le Musée de site, d'un autre on parcourra les salles du Musée des peintures murales Beatriz de la Fuente.

Le principe est le même que pour les autres musées de sites déjà présents : on clique sur les flèches pour suivre un parcours guidé, on peut agrandir certaines vues. On peut aussi directement choisir la salle ou l'endroit qui nous intéresse. La lecture des notices sous chaque pièce relève pourtant de l'exploit si vous n'avez pas vue une vue aquiline.

On aimerait quand même un parcours un peu plus libre comme pour le Museo Nacional de Antropología. On pourrait quand même avoir une visite un peu plus ludique mais il y aurai…

Le passé indigène par Alfredo López Austin et Leonardo López Luján

Il y a des classiques des études qui méritent d'être tranposés dans la langue de Molière. Car comme les Mexicains n'ont jamais douté de l'utilité de publier les ouvrages de Jacques Soustelle, de Guy Stresser-Péan, de Claude Baudez ou de Michel Graulich dans celles de Cervantés.

Dans le cas qui nous concerne, Le passé indigène fait figure d'un classique de la littérature américaniste. Déjà disponible depuis plusieurs années en anglais ou en italien, il est ENFIN disponible depuis le 15 juin dernier sur Amazon et fort logiquement en librairie. L'éditeur Les Belles Lettres, plus connu pour sa collection Budé de textes bilingues qui ont fait pâlir plus le porte-monnaie d'un étudiant latiniste et/ou hélléniste poursuit un effort entrepris avec la publication des Guides de civilisation Les Mayas par Claude Baudez en 2004 et Les Aztèques par Jacqueline de Durand-Forest en 2008.


Il y a plus d'une décennie, les éditions Maisonneuve et Larose avaient proposé une sér…

Raíces 59 - Les Indiens dans les villes de la Nouvelle Espagne avec Felipe Castro

Ce samedi 23 juin a été diffusé le 59e épisode de Raíces. Nous avions préalablement enregistré un entretien avec l'historien Felipe Castro, enseignant-chercheur à l'Instituto de Investigaciones Históricas de l'Universidad Nacional Autonóma de México. Felipe s'est notamment spécialisé dans l'étude des groupes indiens pendant l'époque coloniale. En 2010, il avait coordonné la publication d'un ouvrage collectif intitulé Los indios y las ciudades en Nueva España. Même si cet ouvrage est physiquement épuisé, il est dorénavant disponible gratuitement sur le site de l'IIH.
Comme chaque semaine, nous vous proposons de télécharger le programme en baladodiffusion sur Archive.org en format mp3 et ogg..


Felipe Castro est également féru de nouvelles technologies et de leurs applications dans le domaine de la recherche historique. Il est notamment l'auteur de trois blogs : Peregrinaciones en el pasado : http://felipecastro.wordpress.com/Clíotropos : http://cliotr…

Bande dessinée Ixtz'unun

Le quotidien guatémaltèque Prensa Libre propose une bande dessinée divertissante et divulgatrice. Intitulée Ixtz'unun (Colibri en maya), elle raconte la vie quotidienne d'une petite fille maya de 9 ans  sur le site de Zapote Bobal (dans le département du Petén). Son auteur, Mélanie Forné, s'appuie notamment sur les résultats des fouilles archéologiques sur ce site. Si vous consultez le blog de Mélanie Forné, vous retrouverez pour l'heure 16 épisodes expliquant autant les rituels funéraires que les semailles, l'astrologie, le travail des scribes, le commerce, le jeu de balle, etc.
Pour l'heure, seize épisodes sont disponibles en format pdf. Chaque bande dessinée est accompagnée d'un guide pédagogique contenant des informations complémentaires sur le sujet concerné.
Ixtz'unun en el palacio et son guidepédagogiqueIxtz'unun en el mercado et son guidepédagogiqueIxtz'unun y la pelota de hule et son guidepédagogiqueIxtz'unun y la flor del huipil et…

De la lecture tronquée des statistiques

La publication de statistiques officielles sur l'affluence des touristes dans la zone archéologiques mexicaines fait lieu d'une lecture raccourcie et biaisée de la part de l'INAH. Passons sur le fait que la publication n'est pas dénotée d'influence politicienne. Une fenêtre émergente sur le site de l'INAH (et d'autres sites gouvernementaux) nous rappelle

"... doit être suspendue la diffusion dans les médias de communication sociales de toute propagande gouvernementale. C'est pour cette raison que du 30 mars au 1er juillet inclus, l'accès aux sections contenant la diffusion de programmes, actions, travaux et réussite du gouvernement."Cette publication est en contradiction totale avec la loi mexicaine. Car le tableau publié dans ce bulletin propose bien des chiffres lues de manière biaisée et partiale. A lire le titre, on pourrait croire que le nombre de visiteurs a augmenté partout, ce qui est loin d'être le cas. D'ailleurs le bull…

La coiffe de la discorde

Le chercheur français Patrick Johansson, enseignant à l'UNAM et grand spécialiste des peuples nahuas de l'époque préhispanique a-t-il raison de s'entremettre dans les relations diplomatico-culturelles entre le Mexique et l'Autriche ?


Réplique de la coiffe dite de Moctezuma. Exposition Moctezuma : Tiempo y destino de un gobernante. Photo : B. Lobjois prise le 14/07/2000. 
Petit rappel des faits. Le 5 novembre 1519, un acte notarié catalogue des présents faits par le huey tlatoani tenochca Moctezuma à Cortés. Parmi eux figure une coiffe de plumes vertes de quetzal. Cortés décida de l'offrirà son tour à Charles Quint, roi d'Espagne et souverain du Saint Empire romain germanique. Le Dr Johansson explique à juste titre que contrairement à ce que rapporte l'histoire officielle la coiffe ne fut pas volée. Johansson rappelle tout aussi justement que nous ignorons à quel moment exact cette cargaison de présents arriva en Europe.

Depuis l'indépendance du Mexiqu…

Numérisation en trois dimensions de pièces préhispaniques

Sur son site internet, l'INAH nous informe de la mise en place d'une base de données 3D de différents artefacts en utilisant un procédé similaire à celui mis en place pour numériser in situ le monolithe de Tlaltecuhtli et ensuite le site préhispanique de Xochicalco, dans l'état de Morelos, recréant virtuellement dans le moindre détail de chaque pierre et chaque changement de terrain.


Photo: Guido Galvani et María Sánchez Vega - Proyecto Templo Mayor. Disponible le 18/06/2012 sur :  http://s.ngm.com/2010/11/greatest-aztec/img/aztec-earth-goddess-615.jpg .
Dans le cadre du Proyecto Digitalización Tridimensional de Sitios y Artefactos Arqueológicos une équipe d'ingénieurs dirigée par Diego Jímenez Badillo, archéologue au Museo del Templo Mayor et titulaire d'un doctorat en Systèmes d'information géographique, et Salvador Ruiz Correa, chercheur au Centre de Recherches en Mathématiques de l'Universidad de Guanajuato, a effectué un lent et patient travail de scan…

Arqueología mexicana Hors-série 44

Quand on voit le nombre de numéros de la revue de divulgation publiée par l'INAH, on peut se demander quel est l'intérêt d'un énième, hors-série qui plus est, sur les Mayas. Nul doute que l'aspect mercantiliste propre aux fausses prophéties y est pour quelque chose. Dès lors comment faire du neuf avec du vieux.


En effet, à bien y regarder les cartes, chronologies, figures sont des reprises de différentes numéros réguliers publiés depuis les débuts d'Arqueología mexicana. A priori, il n'y aurait donc aucun avantage pour le lecteur fidèle de la revue. En revanche pour le novice ou la personne en quête d'informatifs fiables et actualisés, ce hors-série se révèlera plus qu'utile.

D'une part le format adopté est quelque peu différent: il s'agit ni plus ni moins d'un abécédaire de termes et concepts touchant autant à l'architecture, à l'alimentation, à l'organisation sociale, à l'écriture, à la religion, aux mythes, aux manifestat…

Raíces 58 - Xalla et Teopancazco avec Linda Manzanilla Naim

Ce samedi, nous avons l’honneur et le plaisir de recevoir une sommité de l’archéologie mexicaine en la personne de Linda Manzanilla Naim, docteur en égyptologie à la Sorbonne, archéologue et responsable de fouilles sur le site de Teotihuacan depuis plus de 25 ans, récompensée à plusieurs reprises pour ses travaux. Elle est titulaire d’une chaire d’archéologie à l’Instituto deInvestigaciones Antropológicas de l’Universidad Nacional Autónoma de México depuis de très nombreuses années. Elle est également membre du Colegio Nacionalde México depuis 2007 et de l’Academia Mexicana de Ciencias. En 2003, elle est devenue la première femme mexicaine à devenir membre de l’Académie des Sciences aux Etats-Unis.
Comptant plus de 170 publications, Linda Manzanilla s’est montrée incroyablement patiente avec votre serviteur. Il était extrêmement difficile de déterminer un thème précis à aborder tant les expériences et les champs de recherches couverts par Linda Manzanilla sont divers. Je lui ai presque…

Découverte d'une tombe préhispanique à Poza Rica, Veracruz

La nouvelle n'a curieusement pas été relayée par l'INAH mais sur cette page internet, le centre INAH du Veracruz annonce la découverte d'une tombe préhispanique qui daterait . Ce sont les habitants d'un quartier de cette ville qui, au moment de commencer la construction d'une maison se sont retrouvés nez à nez avec des pièces en céramique de style huastèque ou totonaque.

Bien qu'en mauvaises conditions, les analyses préliminaires ont révélé qu'il s'agirait d'une femme enceinte enterrée en position foetale. Son âge n'a pas pu être encore déterminé. Elle aurait vécu vers 800 de notre ère, si on en croit la datation des céramiques qui l'accompagnaient comme offrande mortuaire.

Pour en savoir, lisez l'article publié sur le site Solución política.

L'aviculture, une coutume bien ancrée à Paquimé

Les archéologues Arturo Guevara et Nawa Sugiyama ont commenté la presse les résultats de différentes analyses effectuées sur les ossements d'oiseaux retrouvés à travers plusieurs campagnes de fouilles sur le site de Paquimé.

Elever des oiseaux n'est pas une chose unique dans le Mexique ancien. Il semblerait que ce fut dès le Classique ancien à Teotihuacan. Les chroniques espagoles nous explique comment le tlatoani Moctezuma disposait d'un parc animalier qui comptaient de nombreuses espèces animales importées, notamment des quetzals ou certains rapaces.
Une telle hypothèse pourrait paraître a priori farfelue si on prend le temps d'observer l'environnement hostile autour de Paquimé.

Certains indices permettent de soutenir d'un élevage aviaire à Paquimé. Plusieurs céramiques reprennent des motifs de perroquets (aras rouges et aigles). Mais il semblerait que certaines constructions aient également servis à l'élevage d'autres espèces. Selon Sugiyama les res…

Fiches pour réviser

Imaginez que vous devez présenter un examen de connaissances sur les Mayas d'hier et d'aujourd'hui. Comment réviser de manière rapide et efficace ? Les anglosaxons utilisent fréquemment des flashcards, autrement la bonne vieille fiche de notes. En l'occurence sur un côté, on peut lire un concept, un nom, un site et de l'autre figure une définition que le futur candidat se doit de connaître !
Pour accélérer les choses et pour peu appréhender le monde maya, rien de mieux que de quelques fiches, même si celles-ci sont en anglais. 
Choose a Study ModeScatterLearnFlashcards
Study these flash cards

Bonne révision !

Exposition de l'enterrement de Kalom, Dzibilchaltún

Raíces 57 - La mujer mexica avec Miriam López

Il y quelques mois, votre serviteur se retrouvait seul face au micro du studio 2 de Radio UdeM pour enregistrer un programme en l'honneur de la Journée internationale de la femme. A l'époque, je proposais une présentation générale sur la place de la femme dans les socíétés préhispaniques. N'étant pas un spécialiste, j'ai entrepris de contacter les personnes adéquates, en l'occurence Miriam Gallegos pour la femme maya et Miriam López pour la femme mexica.

Voilà pourquoi ce numéro de Raíces fait la part belle au "beau sexe" et revient sur la place et les responsabilités de la femme dans la société mexica. Nous avons également profité de l'occasion pour présenter le dernier ouvrage de Miriam, paru la semaine dernière et qui a pour titre "Mujeres divinas, mujeres terrenas".

Il est disponible sur Soundcloud.



Vous pouvez également le trouver sur Divshare.



Pour compléter ce programme, voici les liens qui y sont nommés. Commençons par les travaux c…

Cartographie des sites mayas

Sur le site Maya GIS, vous pouvez retrouver des éléments de curiosité ou de travaux (selon que vous soyez amoureux de l'ancienne civilisation maya ou chercheur) D'une part, vous pouvez télécharger un fichier .kmz à ouvrir sous le programme Google Earth. Vous pourrez ainsi retrouver pas moins de 6000 sites répartis selon trois catégories d'importance, datés de février 2010. 
Clifford Brown, chercheur à l'Université de Tulane en Louisiane, et Walter Witschey, professeur d'anthropologie à l'Université Lognwood en Virginie ont mis à profit leurs expériences, respectivement dans le domaine militaire et dans l'informatique, pour utiliser des données pour situer par satellite différents sites mayas. 
Ils ont ainsi pu fournir au public une série de cartes statiques de haute résolution: 
La plus volumineuse occupera 88 Mo sur votre DD ou votre USB. Elle date de 2008.D'autres plus anciennes sont encore disponibles.D'autre part, ils ont une vision incluante d…

Etudes biochimiques sur des couteaux d'obsidienne

Sur son site, l'INAH a publié un bulletin résumant une série d'analyses chimiques effectuées sur des couteaux d'obsidienne retrouvés sur le site archéologique de Cantona, au Puebla.

La restauratrice Luisa Mainou a procédé à différentes études sur un lot de 31 couteaux en obsidienne originaire du site poblano de Cantona. Elle a notamment retrouvé les traces des cellules sanguines humaines minéralisées à la surface des lames. Pour entrer dans le détail, la chercheuse a employé un bistouri pour chaque couteau d'obsidienne afin de prélever une quantité infinitésimale de tissus à la surface pour le passer sous le microscope électronique à balayage.

Elle a pu ainsi observer des globules rouges au stade de minéralisation, précédant celui de fossilisation et confirmer ainsi l'utilisation des lames d'obsidienne lors de sacrifices humains, confirmant ainsi une première observation faite en 1991 sur une lame.

L'archéologie en temps électoral

Si vous n'êtes pas au courant, les Mexicains vont se déplacer aux urnes pour des élections générales le premier juillet prochain. On renouvellera maire, députés locaux et fédéraux, sénateurs et surtout le président. Il est bon de rappeler qu'au Mexique, on ne peut être réélu pour le même poste. Cette mesure démocratique héritée de la Révolution de 1910 et du slogan antiréelectioniste de Francisco Madero n'en demeure pas moins illusoire: nombreux sont ceux qui abandonnent leur poste quelques mois avant la fin de leur mandat pour se préparer à un nouveau scrutin pour un autre poste ou dans un autre état.

Il n'en reste pas moins intéressant de savoir comment se développeront les projets archéologiques en cours au Mexique dans les prochains mois. L'avenir ne s'annonce guère brillant. Contraint au blackout et à la neutralité, les dépendances gouvernementales tournent au ralenti depuis plusieurs semaines. Les cours et les expositions se raréfient. Les crédits pour l…

Restauration de peintures rupestres dans l'état d'Hidalgo

Sur le site de l'INAH, on nous présente une ambitieuse campagne de préservation et de restauration. Suite à la construction du barrage El Yathé dans la vallée de Mezquital, décision a été prise d'extraire trois panneaux de peinture rupestre de leur site pour les envoyer aux laboratoires de conservation et restauration.

Actuellement 80 % de ces travaux ont été effectués et permettront prochainement d'exposer ces blocs de roche basaltique dans un musée ou lors d'une exposition itinérante.

Pour une présentation complémentaire, vous pouvez également consulter le bulletin officiel, observer un diaporama et regarder une vidéo qui résume l'information.

Nouvelles découvertes à Chalcatzingo, Morelos

Après de spectaculaires découvertes de différents monolithes de style olmèque sur le site de Chalcatzingo l'année dernière, les archéologues de l'INAH continuent leurs prospections et enchaínent les inventions de nouveaux vestiges. C'est ainsi qu'on peut lire une note sur le site de l'INAH rapportant la récente découverte d'une stèle, d'un autel et de deux offrandes.
En ce qui concerne l'autel, son iconographie est très semblable à celle d'autres monuments (1, 9, 13 et 36). De forme rectangulaire, mesurant 50 cm de long pour 40 de hauteur, il a été préalablement daté entre 500 et 800 avant notre ère. Dans le diaporama mis en ligne, on peut notamment observer la présence du glyphe de jade, symbole de la pluie, sur la partie supérieure de l'autel.
À quelques mètres sur la même plateforme (PC4), les archéologues dirigés par Carolina Meza Rodríguez ont déniché une stèle inachevée d'1,70 m de haut sur 60 cm de large. A première vue, elle serait c…

Raíces 56 - Exposition Indumentaria mexicana

A Monterrey, une nouvelle exposition a été récemment inaugurée au Museo del Noreste. Elle a pour thème les traditions vestimentaires mexicaines. Ce sont 82 costumes traditionnels qui sont ainsi présentés au public pour avoir une meilleur perception des cultures qui peuplent le Mexique. Le commissaire de l'exposition, Octavio Murillo Álvarez de la Cadena, a organisé une muséographie en 5 temps:
Mexique naturel où le visiteur appréhende la relation privilégiée des peuples autochtones avec la natureMexique divers où on présente la richesse linguistique de ce pays et comment la langue sert à véhiculer la conception du mondeMexique réel où un regard critique est posé sur la condition des peuples indiens du MexiqueMexique artistique où on présente comment les mythes prennent vie et forme à travers les matières et les couleurs.Mexique infini où on explique la pensée et la conception du monde selon les peuples indiens du Mexique. Pour une description complète de l'exposition, vous pou…