Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2007

Moment insolite...

Il y a deux jours, je m'apprêtais à sortir de ma prépa pour rentrer tranquillement à la maison. Le soleil dardait ses rayons puissants, chauds et lumineux (comme d'habitude en fait depuis quelques semaines). Le ciel était clair, quelques duvets nuageux à peine. Et puis ploc! Une goutte vient de s'écraser sur mon front... Re ploc! une autre goutte vient mouiller ma veste en jean... Curieux?! L'arrosage automatique sans doute...Les plocs commencent à se succéder à toute vitesse sur mon visage et mes vêtements. Je n'y comprends rien. "Toute la pluie tombe sur moi" pour reprendre un vieux standard de Sacha Distel.Débute alors une promenade surréaliste : j'ouvre mon parapluie sous une pluie battante et je garde mes lunettes de soleil pour me protéger de la lumière brûlante. A bien regarder, le Cerro de la Silla en face n'est pas recouvert par un chapeau de nuages. En me retournant, je vois bien un nuage mais sa couleur et sa transparence ne laissait pa…

Les carnets mexicains de Don Cuervo

Pas question de faire une reprise de Luis Mariano ! D’ailleurs combien de préjugés et de faux semblants collent à la peau de ce pays et de ses habitants ! Cuervo évoque quelques souvenirs de la ville-pieuvre : Mexico…

Que diraient les Aztèques s’ils voyaient leur capitale Tenochtitlan telle qu’elle est aujourd’hui ? Probablement maudiraient-ils leurs descendants d’avoir asséché la grande lagune, d’avoir construit sur ces lieux sacrés que sont les montagnes. Comment prétendre alors connaître une telle ville, moi le Franchute ?
Car il faut bien se rendre à l’évidence : le Distrito Federal est devenu incontrôlable, insondable. La mégapole ne cesse d’enfler, de coloniser les montagnes et les vallées situées à plus de 100 km de son centre, le Zocalo, lieu de toutes les manifestations politiques, culturelles et sociales (parfois les trois simultanément). Dès qu'on arrive en ville, un grouillement permanent de vie vous saute à la figure. A six heures du matin les tiendas des petits vende…

Eine kleine Reise nach Deutschland

En Allemagne, on ne se fait pas comprendre parce qu’ils ne connaissent pas d’autres langues. C’est un pays froid et sans intérêt. STOP aux préjugés! Découvrons deux petites perles germaniques : Aix-la-Chapelle et Trêves.

Prendre trois jours de repos en Allemagne en plein été peut paraître stupide dans la mesure où l'on recherche soleil et chaleur. Pourtant les villes allemandes les plus proches de Paris sont à la même distance que certains coins de Normandie ou de Bretagne (400 kms). Et contrairement à beaucoup d’idées reçues, l’Allemagne est un pays disposant d’un patrimoine architectural, culinaire, historique et culturel aussi marqué qu’en France.

Aix-la-Chapelle (Aachen) est certainement une ville des plus européennes qui soit puisqu’elle est située à une quarantaine de kilomètres de Liège (Belgique) et à une vingtaine de Maastricht (Pays-Bas). Elle est la capitale du Land de Rhénanie du nord-Westphalie. Mon idée de me rendre à Aix-la-Chapelle vient du fait qu’elle fut avec Noyo…

Musique aztèque

En Occident, la musique trouve son origine auprès des fameuses Muses grecques. A travers le monde, la musique a toujours une origine divine. Faisons un petit tour du côté des Aztèques et d'un de leurs mythes...

Alors qu'ils avaient créé le monde et l'humanité, les dieux se rendirent compte que quelque chose ne tournait pas rond. Les hommes étaient tristes après leur journée de labeur et ils avaient du mal à vivre les uns avec les autres. Comme d'habitude, les dieux se réunirent et Tezcatlipoca, le Miroir Fumant demanda de donner aux hommes la musique et le chant. Ainsi fut-il décidé.



Ill. 1.Représentation de Tezcatlipoca sur une urne funéraire. Céramique, Culture Mexica, 1325-1521, Museo Templo Mayor.

Le miroir fumant rechercha sur la Terre un jeune homme. Il l'envoya chercher dans un endroit éloigné les musiciens et leurs instruments avec mission de les ramener vers la Terre pour profiter de leurs secrets.
"Tu auras pour charge d'apporter la joie aux hommes. …

Mystérieux cacao...

Et si on vous disait que cette graine miraculeuse était originaire d'un pays que vous commencez à connaître grâce aux articles de Cuervo... Entre mythes, petites et grandes histoires, le cacao dans tous ses états.

Une fois encore, nous prenons l'avion vers les terres subtropicales, humides et chaudes du Mexique. Car si l'essentiel de la production mondiale du cacao est assuré par les pays d'Amérique du sud (le Brésil en tête), il ne faut pas oublier que le cacao est d'origine mexicaine. Il en est du cacao comme du café ou de la vigne : des variétés et des terroirs mutliples lui donnent des saveurs différentes, plus ou moins amères, plus ou moins forte.

Cette plante fait partie des nombreux apports que nous devons à la terre des Aztèques. Maïs, haricots, pommes de terre, avocats... sont originaires de là-bas. Mais le cacao occupe une place particulière dans les civilisations mésoaméricaines. Car le cacahuatl ou Theobroma cacao L., est présent dans la mythologie et l&#…

Ciudad Juarez, capitale des « féminicides »

Voici un article publié il y a un an pour la journée mondiale de la femme.

La dignité de la femme est souvent mise à mal un peu partout dans le monde... Si la France s'en sort moyennement, que dire d'autres régions du Monde. Sortons des sentiers battus...

La journée de la femme approchant, on vous montrera des documentaires et des reportages sur la situation de la femme et de ses droits dans le Monde. Loin de négliger les violences et les injustices que peuvent subir nombre de nos compatriotes, il me paraissait important de vous parler d’un phénomène vieux de treize ans qui touche l’Etat de Chihuahua, au Nord du Mexique.



Ill. 1. Carte du Mexique. Source : http://www.mujeresdejuarez.org/

En 1993, les premiers cas de jeunes femmes, d’adolescentes et même de fillettes violées puis torturées et assassinées sont apparus. Aujourd’hui les chiffres des associations de familles de victimes décomptent près de 1500 disparitions et 400 morts violentes composent un triste bilan. Des corps viol…

Le rock mexicain

Il n'y a pas que les mariachis dans la planète musicale mexicaine. Le rock y tient une part non négligeable et se décline sous des formes parfois surprenantes. Plongée avec Cuervo en "el nervio del Volcan"...

La musique mexicaine tient ses origines bien avant l'arrivée des Espagnols et de leurs guitares flamenco. Les documents archéologiques montrent l'utilisation de percussions, de conques ou d'os pour former du son. Certains témoignages montrent les chants que les gens adressaient à leur divinité.



Musicien-chanteur, Céramique maya,
Classique moyen (vers 650 après Jésus Christ)
Copyright http://www.famsi.org

Le rock mexicain revendique clairement cette tradition. Vous connaissez tous la version rock de la Bamba chantée par Ritchie Valens dans les années 50 et reprise à la fin des années 80 par le groupe Los Lobos. Sachez que Ritchie Valens était d'origine mexicaine mais de nationalité mexicaine. Qui plus est, la Bamba est un chant traditionnel maintes fois …

Sur les traces de quelques femmes peintres

Bannies il y a peu encore d'années des manuels d'histoire de l'art, les femmes peintres ont pourtant contribué pleinement à l'art... Pour en parler, il fallait donc compenser par un regard masculin, celui de Cuervo.

Il y a quelques mois, je vous faisais découvrir Diego Rivera, peintre muraliste mexicain de la première moitié du XXème siècle ( http://gazette.ditaime.com/article/81.html ) . Son épouse, Frida Kahlo, également peintre, ne connut la gloire que tardivement, juste avant de mourir. Pourtant Diego n'hésitait pas à dire que sa femme était une bien plus grande artiste que lui et qu'elle serait plus connue que lui. L'histoire lui a donné raison, mais seulement 30 ans plus tard.
L'exemple de Frida est symptomatique de ce que beaucoup de femmes-artistes ont connu : parfois célèbres et reconnues de leur vivant, les historiens de l'art (des hommes pour la plupart) ont souvent négligé la part considérable qu'elles ont pu avoir dans l'expressio…

Concert : Albin de la Simone à Amiens

L'accompagnateur de -M- , Matthieu Boogaerts ou Franck Monnet, faisait une étape dans sa ville natale pour présenter son album "J'ai changé" Récit...

Amiens, samedi 29 octobre, 15h30
Voilà quelques mois que je préparais un concert auquel Céline-attendue m'avait invité. Avec l'aide de Nono, nous la récupérons à la gare située en face de la Tour Perret récemment restaurée. Après avoir fait un détour par l'hôtel pour qu'elle enfile sa tenue de concert spéciale Albin, nous prenons la direction du quai Bélu pour bien repérer la salle.
Premier cadeau: Albin finit une interview avec la télévision locale et nous échangeons quelques mots rapides sur le concert du soir. Nous effectuons ensuite un petit tour en centre-ville, histoire de voir la cathédrale et d'acheter l'album à la FNAC (en prix vert à 10 euros, précipitez-vous!) pour le faire dédicacer.

Une bière en terrasse plus tard, Laure nous rejoint. Après quelques papotages, nous mettons le cap sur le…

Sur les traces de Santiago

L’Alchimiste fait partie de ces romans qui réconfortent et surprennent un lecteur par le profond sentiment d’humanité qui s’en dégage. Je vous propose de découvrir quelques passages et paysages d'un livre qui ne laisse pas indifférent.



Santiago, jeune berger, est surtout un voyageur dans l’âme. A la quiétude d’une vie casanière, le jeune homme a préféré la vie de nomade, parcourant son Andalousie pour élever ses bêtes et vendre leur laine. Il échappe à toute routine jusqu’au jour où un rêve nocturne l’obsède : un enfant lui dit qu’un trésor l’attend au pied des pyramides d’Egypte. Un vieil homme étrange lui donne les premières clés pour comprendre le voyage qui l’attend et le voit s’éloigner vers l'Afrique.

« Surplombant la petite ville de Tarifa, existe une vieille forteresse jadis construite par les Maures ; et qui s’assied sur ses murailles peut voir de là une place, un marchand de pop-corn et un morceau de l’Afrique. »



Murailles entourant la ville de Tarifa, Andalousie.

A…